Bonjour ! Qui êtes-vous ?


Pour profiter d’une expérience utilisateur riche et focalisée sur vos besoins, nous préférons vous poser directement la première question : Qui êtes-vous ?

Directeur d’EHPADEditeur de presse ou de livresExpert ComptableEditeur de logiciel
EntrepreneurBlogueurCommercialCréateur d’entreprise
Directeur MarketingCréateur ou administrateur de site internetDirecteur InformatiqueRédacteur en chef presse et magazine

Présentations des Coopératives d’Entrepreneurs


CAE Coopérative d’Activités et d’Entrepreneurs, définition  :

Une coopérative d’activités et d’entrepreneurs, c’est :

  • Une entreprise partagée par des entrepreneurs ou des personnes qui aspirent à l’être.
  • Une entreprise gérée démocratiquement sur le principe d’une personne = 1 voix pendant les assemblées générales.
  • Un lieu de partage d’expériences entrepreneuriales et de formation au métier d’entrepreneur ouvert à tous les métiers couverts par l’assurance.
  • Un engagement personnel dans la durée, même si chacun garde la liberté de quitter la coopérative d’entrepreneurs à tout moment.

Ce n’est pas :

  • une couveuse d’entreprises qui permet de tester son activité avec pour objectif de créer une entreprise indépendante de la couveuse
  • une pépinière d’entreprises qui met à disposition des locaux
  • une société de portage qui édite des fiches de paie proportionnellement au CA encaissé
  • un cabinet d’experts comptables

Etat des lieux des CAE en France

120 Coopératives en activité

130.000.000 € de CA cumulé

plus de 10.000 entrepreneurs

Avantages d’intégrer une CAE ?

Intégrer une CAE peut être intéressant pour :

  • Limiter le risque entrepreneurial (responsabilité limitée aux dépenses non couvertes par du chiffre d’affaires)
  • Gagner en efficacité :
    • Eviter les formalités de création d’entreprise
    • Déléguer les démarches administratives comme :
      • déclarations fiscales,
      • déclarations sociales,
      • déclarations d’organismes de formation,
      • contrôles fiscaux et sociaux
      • comptabilité,
      • paie
  • Profiter de son statut actuel pendant la phase de test et de lancement de son activité
  • Bénéficier du statut salarié lorsque l’activité génère suffisamment de marge pour assumer les charges sociales et cotiser à la constitution des droits afférents (150 heures par trimestre) :
    • Bénéficier des congés payés
    • Etre protégé par la Sécurité Sociale des salariés (maladie)
    • Percevoir et Régénérer des droits au chômage
    • Cotiser au régime général de retraite
    • Profiter d’une mutuelle ++ à moindre coût
    • Pouvoir emprunter à titre personnel grâce aux fiches de paie
    • Profiter des allègements de charges sociales sur les bas salaire
  • Profiter de la crédibilité d’une entreprise existante et bien gérée
  • Se former et être accompagné tout au long de sa vie professionnelle
  • Rompre l’isolement du freelance ou du chef d’entreprise
  • Devenir associé dans les 3 ans, et donc décisionnaire sur l’orientation de la structure : gouvernance partagée

Conditions d’entrée :

  • Etre motivé.e à créer une activité économique
  • Avoir assisté à une présentation gratuite de la Coopérative
  • Avoir présenté son projet et son avancement en rendez-vous individuels et/ou sur dossier
  • Avoir une activité acceptée par l’assurance
  • Ne pas avoir besoin d’investissements
  • Ne pas avoir besoin de salariés
  • Pour les coopératives spécialisées : correspondre à l’activité principale
  • Signature d’une convention ou d’un CAPE puis d’un CDI

Contraintes

  • Intégration à périodicité fixe
  • Rapporter et saisir les factures de notes de frais et de fonctionnement
  • Faire signer les contrats avec les clients par la direction de la coopérative
  • Certaines formations sont obligatoires
  • Pas de mutualisation de trésorerie, ni de pertes
  • Salaires déconnectés du CA avec lissage prudentiel
  • Participations attendues aux AG, conférences et ateliers
  • Payer une contribution coopérative pour les frais de structure